Les 6 étapes d'une robe

Je vous en parlais , un autre projet de couture a occupé mon été. Après mes quelques expériences de couture, j'ai eu envie de me lancer dans un projet plus grand, plus fou : un vêtement. Et comme j'avais un mariage à la fin de l'été, pour lequel je ne pouvais pas mettre la robe que je mets à toutes les occasions étant donné que je l'avais mise au mariage d'amis communs l'année d'avant (et que, si je suis honnête, elle commençait à ne plus vraiment m'aller non plus). 
L'objectif était donc de me faire une robe pour le dernier weekend d'août ! 

Avec 5 ailes : Une robe en 6 étapes

Étape 1 : le repérage

J'avais repéré cette robe sur Pinterest : 

Ici, un site qui vent cette robe : Sheln
Soyons clairs, je viens de trouver le site qui vend cette robe... Mais le modèle semblait suffisamment simple et original pour être ma future robe à tout faire! Il faut savoir que le repérage de cette robe date d'environ février...

Étape 2 : le patron

J'ai ensuite parlé de cette idée à Madame B., ma pourvoyeuse en conseils de couture et exclamations enthousiastes à mes projets divers et variés qui m'a permis de trouver le patron me permettant de me lancer dans l'aventure dans le burda 195 de mars 2016.
Burda Style n°195 - mars 2016
 Comme vous le voyez, le modèle me permet d'imaginer ma robe toute neuve, avec son grand pli creux contrasté dans le dos.

Étape 3 : Le choix de tissus

Même si j'aimais bien le contraste noir/jaune fluo, je me disais que ce n'était probablement pas la couleur la mieux adaptée pour un mariage (bon depuis je suis allée à ce mariage où l'une de mes amies était dans une époustouflante robe noire et du coup j'ai un peu changé d'avis). J'ai donc erré pendant un moment dans le magasin de tissu pour trouver ma robe idéale. Et je voulais un tissu assez facile à coudre donc pas élastique. 
Finalement, j'ai flashé sur ce tissu pour le pli du dos: 

Avec 5 ailes : Une robe en 6 étapes
Coton léger de chez Self tissu

Ensuite, j'ai choisi ce superbe lin jaune pour l'accompagner : 
Avec 5 ailes : Une robe en 6 étapes
Lin de chez Self tissu

A ce moment-là, on est début juillet.

Étape 4 : La toile


Étant donné que je débute en couture et que j'avais envie de faire les choses bien, j'ai décidé de faire une toile, pour vérifier la taille, la forme et pour m'entraîner aux différentes étapes de la couture. J'ai donc trouvé un vieux drap en coton et je me suis lancée dans la couture. Et ce n'est pas une légende, les explications de burda sont un peu obscures lorsqu'on débute. J'ai décidé de ne pas suivre les explications à la lettre et de suivre plutôt mon instinct et je suis arrivée à quelque chose qui ressemblait à une robe. Je n'étais pas terriblement satisfaite du résultat et j'ai donc laissé ma toile dans le placard en espérant que par un moyen magique quelconque, elle me plairait plus une fois oubliée pour quelque temps... Et aussi surprenant que ça puisse paraître pour vous, ça n'a pas marché! 
Avec 5 ailes : Une robe en 6 étapes
Oubliez le bazar derrière, on parle de la robe! :p
La robe faisait vraiment sac, ne tombait pas bien. J'avais l'impression d’essayer de cacher une grossesse de douze mois dans une robe de communiante/bonne soeur. 

Étape 5 : le virage à 180° 

Après consultation de l'experte, non, même avec mes jolis tissus, il sera impossible de transformer ce sac à patates en robe de designer hyper jolie... Je décide donc de changer de patron. Et sur les conseils de Madame B, je me lance dans cette robe, toute simple, qu'elle a déjà testée et approuvée. C'est une robe assez simple : un devant avec des pinces de poitrine et deux dos avec des pinces, dans le tissu et la doublure. 
Avec 5 ailes : Une robe en 6 étapes

Je modifie juste la forme du col qui me semble un peu trop "sage" et surtout trop proche du cou. Oui, l'un des points noirs de ma robe de bonne soeur était le col vraiment trop serré et peu flatteur... 
Et juste pour mémoire, après ma politique de l'autruche, nous sommes maintenant vendredi à une semaine du mariage...

Étape 6 : La couture


Je décalque et découpe mon patron et pars en weekend pour l'enterrement de vie de jeune fille d'une autre amie qui se mariera en octobre et missionne ma maman pour me trouver une fermeture éclair qui ira avec mon tissu.
Le mardi, je découpe mon tissu en utilisant le point de bâti de tailleurs : on utilise un fil de bâti qu'on passe tout autour du patron en laissant des boucles, qu'on découpe ensuite entre les deux couches de tissu, obtenant ainsi la ligne de couture formée par les petits fils. (c'est mieux expliqué si ça vous intéresse). Autrement dit, une technique qui prend une éternité et demi (j'ai terminé le mardi soir si je me souviens bien), mais au moins, je suis certaine que mes tissus sont découpés correctement! 

Le mercredi, je me suis donc attaquée à la couture : 
  • Les pinces : ça va, je suis bien le tracé grâce aux petits fils. 
  • L'assemblage du dos: je prends mon temps, j'hésite un peu pour savoir où m'arrêter pour mettre ma fermeture éclair
  • La fermeture éclair : là encore, j'ai envie de faire les choses bien, surtout que c'est l'endroit où j'assemble la doublure à l'extérieur. Je bâtis donc ma fermeture, je prends bien mon temps, mes coutures sont droites... Je suis trop fière!
    Avec 5 ailes : Une robe en 6 étapes
  • L'encolure et les épaules : Mon thermocollant ne colle pas vraiment, les explications me perdent un peu alors je les laisse un peu de côté et termine mon encolure en regardant différents tutos sur internet.Aucun souci, enfin presque...
    Avec 5 ailes : Une robe en 6 étapes
    Tout fini bien, mon encolure est bien nette (et symétrique, ouf!!)
  • Les coutures des côtés : là, rien de bien compliqué, je suis les lignes et tout va bien.
  • Les ourlets : Jusqu'à maintenant, je n'avais pas bien compris le principe des ourlets invisibles. J'avais beau tourner les choses dans tous les sens, je n'arrivais pas à comprendre comment ça marchait. Heureusement, j'avais un exemple gracieusement donné par Madame B qui m'a permis de comprendre dans quel sens plier mon tissu et où coudre. Et une fois que je me suis lancée, je me suis rendue compte que ça n'avait rien de très sorcier et je me suis lancée à l'assaut (bon, j'ai quand même commencé par la doublure, on ne sait jamais)
 Nous voilà arrivés au jeudi quand panique à bord : la robe est terminée, je l'essaye et ... Elle baille carrément dans le dos. Comment faire?? A nouveau, je lance un appel au secours à Madame B. qui me dit qu'il faut simplement que je prenne plus de tissu dans la fermeture éclair. D'un côté, je suis rassurée, je n'ai pas besoin de faire de pinces supplémentaires, ni de tout défaire.. Mais de l'autre, je suis vraiment dégoûtée d'avoir à défaire ma fermeture dont j'étais si fière. Je découds la fermeture et je vais me coucher. 

Le vendredi (la veille du mariage donc) je reprends la fermeture éclair, bien moins soigneusement que la première fois vu que j'ai moins de temps et bien sûr, elle est moins réussie. Mais c'est pour moi alors tant pis. Un coup de fer plus tard, ma robe et moi sommes prêtes à aller célébrer l'amour et le bonheur! Ouf!
Depuis, je l'ai donc utilisée pour un autre mariage et pour l'anniversaire de ma grand-mère. Autant rentabiliser les efforts! 

 Étape 7 : Photos

Bon, j'ai pris les photos en rentrant, donc désolé pour le manque de repassage. Cliquez sur les photos pour les voir en grand!

Les pinces dont je suis assez fière :

Avec 5 ailes : Une robe en 6 étapesAvec 5 ailes : Une robe en 6 étapes



L'encolure : nette, symétrique, yeah!
Avec 5 ailes : Une robe en 6 étapesAvec 5 ailes : Une robe en 6 étapes

 La seconde version de la fermeture éclair : bof... mais ça passe!


 Et la voilà portée! 
Avec 5 ailes : Une robe en 6 étapes

Étape 8 : Retour sur expérience

Alors bien sûr, elle est loin d'être parfaite : il faut vraiment que je reprenne la fermeture éclair, le dos pourrait être mieux ajusté et sûrement plein d'autres détails. 
Et si je la faisais à nouveau, j’allongerais la doublure pour en faire une robe réversible (j'adore ce tissu!). 
Mais c'est mon tout premier vêtement, j'ai appris énormément sur la couture en la réalisant et j'ai vraiment aimé l'ensemble du processus avec toujours cette sensation de magie quand on transforme un tas de tissu en quelque chose de beau!  Alors définitivement, je vais recommencer et me faire d'autres vêtements. 

En tout cas, je remercie vraiment Madame B pour sa patience et ses conseils qui m'ont permis d'arriver au bout de mon projet!

Et vous, c'était quoi votre premier vêtement?


17 commentaires :

  1. Pas parfaite à tes yeux peut-être mais ma-gni-fi-que!
    2016 aura été pour nous l'année de la première robe et franchement, je trouve qu'on s'en est sorties comme des cheffes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      J'ai pas mal pensé à toi en écrivant mon article, j'avais l'impression de plagier le tient!
      Si 2016 était l'année de la première robe, quel défi pourrait-on se lancer pour 2017?

      Supprimer
    2. Pffff, j'ai pas compris comment mettre un commentaire sauf en te répondant !!!!
      Alors, je suis scotchée, ta robe est superbe et tu es canon dedans! Évidemment, j'adore la couleur et le choix de la doublure...
      Tu peux me croire, mon premier vêtement était aussi une robe, dix fois plus simple que la tienne, mais absolument monstrueuse :-).

      Supprimer
  2. Thanks for giving me such kinds of interesting information.
    BSSC Inter Level Answer Key

    RépondreSupprimer
  3. This is very good site which has very excellent information.
    TNPSC Group 1 Admit Card

    RépondreSupprimer
  4. Wonderful site which provide wonderful details thank you very much.
    KIITEE Management Result

    RépondreSupprimer
  5. Fabulous Site thanks for sharing with us.
    GATE Cut Off

    RépondreSupprimer
  6. This is very exiting information thanks lot.
    ATMA Admit card

    RépondreSupprimer

 

Ma Boutique

L' auteur

L' auteur
Pour en savoir un peu plus sur moi